Le château d’Albon est un ancien château fort du XIIIe siècle, chef-lieu du mandement d’Albon, dont les ruines se dressent sur la commune d’Albon dans le département de la Drôme .
Le château d’Albon fut le berceau de la puissante maison d’Albon, mentionnée dès l’époque carolingienne. Cette famille citée au Xe siècle, prend le titre de comte au XIe siècle et furent à l’origine de la constitution du Dauphiné comme principauté territoriale ; Guigues V, comte d’Albon et du Grésivaudan, prend vers 1142 le titre de dauphin de Viennois.
À cette époque il existe sur le site une petite chapelle, ainsi que de grands silos servant au stockage des céréales. À la fin du XIe siècle, la chapelle est remplacée par une chapelle romane plus importante décorée de moulures, d’enduits peints et de vitraux. Le pouvoir des comtes d’Albon est très important à cette époque.

Au XIe siècle4, les sires d’Albon s’installent sur la colline et y dressent une motte en utilisant un relief préexistant5 ; la tour maitresse est d’abord construite en bois puis en molasse et galets comme le palais. La chapelle castrale est reconstruite et un nouveau bâtiment apparaît, peut-être une grange qui sera abandonnée après un incendie au XIVe siècle. Finalement, le château est abandonné à partir du XVIe siècle. Les siècles suivants, il servira de carrière à l’exception de la tour. Un village, village du vieil albon, se créé alors autour au détriment du site antique de Saint-Romain-d’Albon.

More infos...

7 November 2018

Categories